Accueil>Nos projets>Développement durable

Développement durable

Pourquoi le développement durable ?

C’est d’abord un constat : la situation actuelle n’est pas durable sur les plans environnementaux, économiques et sociaux. 

 

Quelques exemples

  •  Actuellement, 20% de la population mondiale consomme 80% des ressources planétaires non  renouvelables.
  •  Les énergies fossiles (pétrole, gaz…) s’amenuisent rapidement, l’eau se raréfie, les forêts  disparaissent peu à peu, les ressources marines diminuent.
  •  De plus en plus de pays connaissent la pénurie d’eau, de nourriture et de matières premières.  Et partout, la pauvreté augmente.
  • Si l’on continue à vivre de la même manière, il faudra des ressources équivalentes à celles de deux planètes Terre pour subvenir à nos besoins en 2050…

 Qualité de l'air à Dieppe

Retrouvez le bilan quotidien de la qualité de l'air à Dieppe (source Air Normand).

Ce constat est aujourd’hui largement partagé au niveau mondial. Cette prise de conscience émerge depuis les années 1970.

En 1971, face à la surexploitation des ressources naturelles liée à la croissance économique et démographique, le Club de Rome exhorte à la croissance zéro.

En 1972, à Stockholm, la Conférence des Nations Unies sur l’environnement humain fait émerger la notion d’éco-développement : il est nécessaire et possible d’intégrer l’équité sociale et la prudence écologique dans les modèles de développement économique du Nord et du Sud.

En 1987, le terme de « sustainable development », traduit en français par «développement durable », est officiellement défini dans le rapport Brundtland  « Notre avenir à tous » : « Développement qui répond aux besoins du présent, y compris à ceux des plus démunis, sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. »

Le développement durable repose sur un équilibre entre le développement économique, la protection de l’environnement et l’équité sociale.

Les trois piliers du développement durable
Les problèmes d'environnement de la planète sont intimement liés aux conditions économiques et aux problèmes de justice sociale.

Les besoins sociaux, environnementaux et économiques doivent être traités ensemble pour l'obtention de résultats tangibles sur le long terme.

Si les populations sont pauvres et les économies nationales faibles, l'environnement souffre ; si l'environnement est maltraité et les ressources surconsommées, les populations souffrent et les économies déclinent.

 

Les enjeux sont globaux, les réponses sont locales. Chacun d’entre nous, à son niveau, peut jouer un rôle : il n’y a pas de « petites » actions !
La multiplication des actions concrètes de l’ensemble des citoyens, des entreprises, des collectivités et des Etats permettra d’avancer et de mesurer des progrès effectifs.

Dans le cadre des sommets de la terre de 1992 et 2002, les Etats membres des Nations Unies ont émis le souhait de voir chaque collectivité, entreprise, organisation, s'engager dans l'application des principes du développement durable par l'élaboration d'Agendas 21 locaux, c'est-à-dire des programmes d'actions pour le XXIème siècle en faveur du développement durable.

 

Un Agenda 21 local est une démarche participative qui vise à élaborer un programme d’actions concret à l’échelle d’un territoire pour agir en faveur du développement durable.   

Même si la notion de développement durable est bien plus antérieure, c’est en 1992, au Sommet de la Terre de Rio, que 178 Etats dont la France, signent un programme "Action 21", en faveur du développement durable. Ce programme fixe des engagements forts et incite les différents Etats à adopter des Agendas 21 "plan d'actions pour le 21ème siècle en faveur du développement durable". 

 

Le programme Action 21, dans son chapitre 28, incite les collectivités locales à mettre en place leurs propres stratégies locales et leurs programmes d'actions en faveur du développement durable au travers d'Agendas 21 locaux.

Élaborer un Agenda 21 local, c’est transcrire les grands principes définis lors du Sommet de la Terre de Rio, en 1992, au niveau local et définir un ensemble d’objectifs, pour s’engager concrètement dans le développement durable et répondre aux besoins des citoyens. 

 

Profil Développement Durable du territoire

Avec le concours de l’Agence Régionale de l’Environnement de Haute-Normandie, Dieppe-Maritime a réalisé un tableau de bord de développement durable de son territoire.

Cet outil permet de connaître, suivre et donc évaluer les évolutions du territoire grâce à un suivi de panel d’indicateurs.

Outil de connaissance de territoire, il permet à chacun de disposer d’un grand nombre d’informations sur :

  • l’amélioration du cadre de vie,
  • les respects des équilibres écologiques,
  • la préservation du patrimoine,
  • la réduction des atteintes à l’environnement,
  • la protection des ressources,
  • l’amélioration de la protection des personnes et des biens,
  • le développement économique,
  • le développement social,
  • la gouvernance.

Pour plus d’informations, http://www.arehn.asso.fr/tbte/dieppe/dieppe.php 

 

La Démarche

1/  Dresser le Profil Climat-Energie de Dieppe-Maritime

 Quelque soit l’échelle territoriale, la conception  d’une politique de lutte contre le changement climatique  repose en premier lieu sur un diagnostic de l’état  initial, un bilan des émissions de gaz à effet de serre qui  situe la responsabilité du territoire face au risque climatique et révèle ses leviers d’action pour l’atténuation.

Afin de pouvoir lutter contre le changement climatique, Dieppe-Maritime a donc établi un "Profil climat" de ses services et de son patrimoine et plus globalement du territoire dieppo-marin qui permet d'évaluer les secteurs les plus énergivores, qui seront donc à traiter en priorité.

Ce Profil climat se compose d’une estimation des consommations d’énergie et des émissions de gaz à effet de serre (GES) de différents secteurs et une étude de vulnérabilité du territoire aux effets du changement climatique Il constitue la base technique, économique et politique qui sert à comprendre de façon fine les enjeux énergétiques et climatiques du territoire.

 

Afin de mettre en évidence les grands enjeux territoriaux, certains postes ont été regroupés et permettent une vision différente des enjeux liées aux émissions de gaz à effet de serre :

Les résultats synthétiques mettent en évidence les principaux enjeux territoriaux essentiels (industrie propre, amélioration du bâti, optimisation des flux et réduction des consommations) autour duquel le plan d’action devra être construit :

Retrouvez le bilan du forum d’ouverture

 

2/ Un programme d’actions concertés

 Les forums d’ouverture et de clôture

Considérant que les collectivités locales ne sont directement émettrices que de 25 % du total des émissions de gaz à effet de serre, elles ont donc l'obligation d'entrainer les autres acteurs du territoire dans des démarches de réduction de leurs émissions.

Cela implique d'inscrire la démarche de Plan Climat-Énergie Territorial dans un processus de concertation...

Le 28 mars 2013 a été organisé un Forum de restitution du profil Climat-Energie de Dieppe Maritime réunissant plus de 100 acteurs du territoire avec pour objectif la présentation du Profil Climat-Energie ainsi que les vulnérabilités climatiques du territoire et des scenarii de travail pour préparer la concertation « grand public».

Lors de ce Forum, plusieurs acteurs du territoire ont pu témoigner de leur engagement, notamment l’ADEME et la DREAL ainsi que des acteurs du territoire ayant déjà engagé des actions d’adaptation aux changements climatiques, mais également du Directeur Développement Durable et Energie de la Communauté Urbaine de Dunkerque.

Un an après, le 13 février 2014, un forum de clôture était organisé afin de présenter l’ensemble du programme d’actions concertées avec les partenaires.

Devant plus de 100 acteurs sociaux-économiques, le programme d’action, fruit d’un grand travail de concertation (voir ci-dessous) a été présenté et des mises en perspective sur le volet adaptation ont été présentées par deux enseignants chercheurs de l’université de Caen et de Rouen concourant aux réflexions internationales autour du GIEC (Groupement International d’ Expert sur le Climat). 

 

  • Les ateliers de concertation

En avril 2013, a débuté la phase de concertation : 4 ateliers  thématiques, réunis à 3 reprises, ont mobilisé plus de deux cents d’acteurs institutionnels, socio-économiques et d’habitants du  territoire. Ils ont débattu de la question « Comment agir pour réduire les émissions de gaz à effet de serre ? » à travers 4  thèmes : l’Habitat / les bâtiments, le Transport et l’Urbanisme, le développement économique et l’adaptation du territoire aux effets du changement climatique.

La concertation s’est organisée autour de 3 sessions dans les locaux de la Chambre de Commerce et d’Industrie permettant par la même une mobilisation forte des acteurs économiques :

- 1ère session : Enjeux et axes stratégiques

- 2ème session : Pistes et priorités pour l’action

- 3ème session : Atelier d’écriture : conditions de mise en Å“uvre, partenariats, financements 

Ces trois séries d’ateliers ont permis de construire progressivement les débats, les grandes orientations pour arriver à la définition d’une liste d’actions, vivier du futur PCET de Dieppe-Maritime.

Il est également important de préciser que l’ensemble des fiches-actions résultants des échanges entre les participants a été envoyé à l’ensemble des participants potentiels (soit environ 420 personnes) entre chaque atelier, pour prise en compte des remarques complémentaires par écrit.

Une fois ces premières versions de fiches actions écrites elles ont été soumises aux différents chefs de service de Dieppe-Maritime, chacun dans leur compétence, pour analyse et compléments.

Ce travail de concertation avait pour objectifs de permettre une appropriation du diagnostic des émissions de gaz à effet de serre, de révéler les attentes de chacun et les actions déjà en place à valoriser, d’identifier les réponses possibles techniques, organisationnelles et comportementales, de clarifier les rôles et influences de chacun dans l’organisation de l’action. 

Thermographie aérienne

La technique de la thermographie aérienne infrarouge permet de visualiser les déperditions énergétiques des toitures des habitations, des administrations, ou des entreprises.

Ce dispositif très efficace encourage les citoyens et les acteurs du territoire à revoir leurs isolations, donc à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et, du même coup, leurs factures énergétiques. 

Elle a été réalisée dans la nuit du 1er au 2 mars 2010, les résultats sont disponibles :

- à l’accueil de votre commune (16 communes de l’Agglo) sous forme d’atlas papier

- à l’Espace Info Energie de Dieppe-Maritime, 56 quai Duquesne, Dieppe, sous forme numérique

La thermographie est financée par Dieppe-Maritime et la Région Haute Normandie

 

Allez plus loin…

www.developpement-durable.net : Ce site est un portail d’information sur le développement durable. Il informe sur les événements, les actualités, les news… Mots clés : articles, newsletter.

www.auxilia.asso.fr : Auxilia est une association indépendante spécialiste du développement territorial dont la mission est de contribuer à l’ancrage local du développement durable.

www.utopies.com : Utopies a été créée dans le but de promouvoir la responsabilité sociale et environnementale auprès des entreprises et de les aider à intégrer les principes du développement durable à leur activité quotidienne.

http://www.revue-ddt.org : Développement durable et territoire est une revue scientifique qui propose une approche interdisciplinaire du développement durable à l’échelle du territoire

www.agenda21france.org : Site portail des agendas 21 en France, créé à l’initiative du Comité 21.

www.comite21.org : Le Comité 21 est une association qui contribue à la concrétisation des engagements français au Sommet de la Terre de Rio. Le site propose des références de bonnes pratiques dans le cadre d’Agendas 21.

http://www.ecologie.gouv.fr : Ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement Durable et de la Mer

www.association4d.org : L’association 4D a été créée afin de constituer un réseau citoyen pour la promotion du développement durable.

www.ademe.fr : Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie, établissement public à caractère industriel et commercial placé sous la tutelle conjointe des ministères de l’Environnement, de l’Energie et de la Recherche.

www.planetoscope.com : L’état de la planète en temps réel.