Accueil>Le Territoire>Dieppe-Maritime et l'économie sociale et solidaire

Dieppe-Maritime et l'économie sociale et solidaire

L’économie sociale et solidaire, outil au service du développement local

Dieppe-Maritime, engagée dans la réalisation de son Agenda 21 Local, souhaite s’investir dans le champ de l’économie sociale et solidaire et promouvoir ainsi une forme d’économie locale innovante et capable de concilier compétitivité et solidarité.

L'économie sociale et solidaire présente une grande diversité de projets et de réalisations. Néanmoins, elle se caractérise par la poursuite d’objectifs économiques tout en reposant sur un fondement de solidarité. Celui ci peut tenir à la nature de l’activité, aux personnes employées, à la clientèle et au mode de fonctionnement, basé sur les principes de la démocratie et de la participation et du renforcement du bien commun.

Cinq critères la définissent :

  • La libre adhésion,
  • La lucrativité limitée,
  • La gestion démocratique et participative,
  • L'utilité collective ou utilité sociale du projet,
  • Et la mixité des financements entre ressources privées et publiques.

Afin de favoriser le développement de l’économie sociale et solidaire sur son territoire et d’identifier collectivement les besoins des structures existantes et le potentiel de développement de nouvelles initiatives, la Communauté d’Agglomération de la Région Dieppoise va lancer en janvier 2009 et pour une durée d’environ 6 mois, un diagnostic projet en matière d’économie sociale et solidaire.

Présentation de l'étude (lien pdf)

Etape 1 : Un diagnostic de l’Economie Sociale et Solidaire sur le territoire de l’Agglo

La première étape envisagée sur une durée de 3 mois, s'est déroulée entre avril et juin 2009 dans une logique d’étude et de diagnostic avec la Communauté d'Agglomération et les acteurs locaux.

Les objectifs de cette première étape sont les suivants :

  • clarifier et partager une définition de l’économie sociale et solidaire (Valeurs et enjeux, activités, statuts et réseaux)
  • identifier qui sont les acteurs de l’économie sociale et solidaire du territoire.
  • mobiliser les acteurs et recenser leurs attentes, les problématiques, les perspectives des structures du territoire.
  • repérer les potentiels, les champs d’activités peu investis
  • repérer les ressources existantes favorables au développement des projets.
  • initier une réflexion partenariale sur l’intérêt de faire de l’ESS un axe stratégique pour le développement du territoire

L’étude s’est construite sur une approche quantitative et qualitative :

Une approche quantitative

Des acteurs de l’économie sociale et solidaire et de leurs rapports avec les pouvoirs publics et les entreprises privées par l’intermédiaire d’un recensement puis d’une enquête (questionnaires).

Recensement et recueil des données en matière d’économie sociale et solidaire

Le recensement effectué vise à donner une vision quantitative (tant en termes de filières d'activité concernées, qu’en termes d'emplois générés) de l'économie sociale et solidaire dans l'Agglomération de Dieppe Maritime.

Compte tenu des données existantes, l’exploration quantitative s’appuie principalement sur une clef d’entrée statutaire (statu associatif, SCOP, SCIC, mutuelle, coopérative,…), qui de fait donne un éclairage plus directement porté sur l’économie sociale.

Cette démarche de recensement est conduite en prenant appui sur les connaissances disponibles auprès des collectivités (listes d’associations, …), des organismes para-publics locaux (Maison de l’emploi, Mission locale, Plan Local d'Insertion par l'Economique, …), des structures fédératrices (collectif d'acteurs au niveau local ; au niveau régional, et la Chambre Régionale de l'Economie Sociale, les Unions des coopératives, des associations, des mutuelles, des entreprises d'insertion, …), les organismes spécialisés tels l'INSEE, …

Enquête auprès des structures qui se reconnaissent dans l’économie sociale et solidaire

Afin d’identifier les besoins de ces acteurs, de repérer les projets remarquables, ou des initiatives en cours une enquête a été réalisée auprès d’un échantillon représentatif du territoire : les acteurs ont été sélectionnés en fonction du statut, du secteur d’activités, de la localisation géographique.

Un questionnaire fut envoyé à une trentaine d’acteurs du territoire afin de recueillir des informations plus précises sur leurs activités, leurs besoins, et leurs projets de développement.

Il est important de préciser que ce repérage ne peut être considéré comme exhaustif. Il a consisté à rechercher les organisations visibles.

Le taux de retour du questionnaire adressé aux acteurs de l’économie sociale et solidaire est semblable à celui obtenu dans d’autres collectivités territoriales. Afin d’obtenir une image au plus proche de la réalité locale, des entretiens téléphoniques ont eu lieu sur la base de ces questionnaires augmentant ainsi le taux de retour.

Même si les informations recueillies n’ont pas la fiabilité d’une enquête statistique approfondie, elles constituent une photographie à un moment T de la réalité de l’économie sociale et solidaire sur le territoire.

Une approche qualitative

Organisation d’entretiens visant à dégager les points de vue de différents acteurs sur les points forts, les potentiels et les problématiques de l’économie sociale et solidaire sur le territoire.

Le diagnostic est également construit à partir de données qualitatives, permettant d’avoir une vision synthétique :

  • des enjeux et opportunités pour ce secteur (à partir des besoins du territoire, des projets structurants, de filières innovantes)
  • des besoins, des difficultés, des acteurs de l’économie sociale et solidaire
  • des freins et leviers au développement de projets d’économie sociale et solidaire
  • du positionnement des différents partenaires institutionnels, économiques et réseaux d’économie sociale et solidaire

Entretiens approfondis avec les partenaires institutionnels et économiques

Afin de compléter l’enquête, une série d’entretiens approfondis avec les réseaux d’économie sociale et solidaire et les partenaires institutionnels de Dieppe Maritime furent menés parallèlement.

Parmi la liste des acteurs rencontrés, nous pouvons citer :

Les partenaires institutionnels :

  • La Région Haute Normandie
  • Le Département de Seine Maritime
  • Seine Maritime Expansion
  • La Maison de l’emploi
  • La Chambre de Commerce et d’Industrie de Dieppe
  • La Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Seine Maritime – Antenne de Dieppe
  • La communauté d’agglomération Dieppe Maritime

Des réseaux d’économie sociale et solidaire :

  • UREI - Union Régionale des Entreprises d’Insertion
  • ACSAD – Association de Coordination des Centres Sociaux
  • ADRESS – l'Agence pour le Développement Régional de l'Economie Sociale et Solidaire
  • Coorace Haute Normandie : Fédération régionale de structures d’insertion par l’activité  économique.
  • URSCOP – Union Régionale de Coopératives
  • CRESS – Chambre régionale de l’économie sociale et solidaire
  • URIOPSS – Union Régionale Interfédérale des Organismes Privés Sanitaires et Sociaux

A l’issu de ce diagnostic, plusieurs projets autour d’acteurs et des potentiels en émergence ou développement ont été repérés sur le territoire

Lors des entretiens, neuf filières ou secteur d’activités ont été détectées comme porteuses de potentiels d’activités et d’emplois relevant de l’économie sociale et solidaire :

  • Valorisation de la mer,
  • Tourisme,
  • Energies renouvelables,
  • Agriculture,
  • Réemploi et recyclage des déchets,
  • Services de proximité,
  • Logement,
  • Mobilité et déplacements,
  • Sport.

Etape 2 : 3 filières à approfondir : 3 ateliers d’approfondissement 

Trois filières ont été sélectionnées parmi les neuf à pérenniser. Ainsi, les domaines suivants ont été jugés prioritaires lors du comité de pilotage de l’étude, qui s’est tenu le 10 juin 2009, au regard des enjeux actuels de développement de l’agglomération et des projets émergents.

Le réemploi et recyclage de déchets :

Il existe des porteurs de projet repérés dans ce domaine (ACREPT, Tri’sic environnement, ESAT, Cyclades,…) mais aussi des potentiels d’activités et une volonté d’appuyer le démarrage des projets. La possibilité d’un projet de ressourcerie n’est pas à négliger compte tenu de la forte présence d’acteurs prêts à se structurer ensemble.

Lien avec l’Agenda 21 de Dieppe Maritime

« Cf. Axe XIII de l’Agenda 21 : Définir une politique d’agglomération pour améliorer la gestion des déchets, limiter à la source et favoriser la valorisation et le réemploi

Production agricole locale durable, et valorisation des produits de la mer :

Il existe des dynamiques à mettre en Å“uvre et à approfondir pour le développement du bio et des circuits courts dans la restauration collective. Il est nécessaire de mieux identifier les potentiels de valorisation locale des produits de la mer notamment la transformation.

Lien avec l’Agenda 21 de Dieppe Maritime

« Cf. Axe X de l’Agenda 21 : Préserver et valoriser le patrimoine architectural, paysager et culturel

« Cf. Axe XII de l’agenda 21 : Promouvoir une agriculture, une pêche et une chasse respectueuses des paysages et de la biodiversité

Tourisme durable et solidaire, sur le littoral et dans les terres

Le tourisme est un axe de développement fort de l’agglomération. L’objectif est d’approfondir les potentiels et dynamiques à mettre en Å“uvre pour valoriser le littoral maritime dans une perspective de tourisme durable et responsable.

En parallèle, il serait intéressant d’approfondir les dynamiques de mise en valeur de l’agrotourisme et du tourisme vert. Le développement de cette filière pourra en parti s’appuyer sur l’Office de tourisme.

Lien avec l’Agenda 21 de Dieppe Maritime

« Cf. Axe XXIV de l’Agenda 21 : Permettre le développement d'un « tourisme durable »

Logement, Habitat et insertion 

Le Logement demande une réflexion sur l’entretien et la rénovation en partenariat avec les bailleurs ainsi que sur la création et l’animation de réseaux d’hébergements solidaires (chez l’habitant) pour jeunes et nouveaux arrivants (Aujourd’hui il n’existe pas de foyer jeunes travailleurs).

Les acteurs du territoire se sont réunis le 7 octobre 2009 pour approfondir de manière concertée le potentiel de ces trois filières.

  

Etape 3 : la construction du Schéma d’Orientation pour le développement de l’ESS sur le territoire de l’Agglo 

Les acteurs du territoire se sont réunis le 26 novembre 2009 et le 9 décembre 2009 en ateliers de coproduction afin de débattre des orientations proposé par le Bureau d’étude dans le cadre de la construction du Schéma d’orientation de l’ESS.

Le scéma d'orientation a été validé en Bureau communautaire le 8 juin et en Conseil communautaire le 22 juin.

Diagnostic ESS du territoire et schéma d'orientation (lien pdf)

Synthèse du shéma d'orientation (lien pdf)

Suite à cela, un temps fort sera organisé afin de présenter le Schéma d’Orientation aux différents acteurs du territoire qui ont participé à son élaboration.

Avec le concours technique et financier de :

Pour aller plus loin, voici quelques liens de référence :

Contact :

Communauté d'Agglomération Dieppe-Maritime - Service Economie, Emploi et Formation - Frédéric DRYNSKI  - Tél : 02.32.90.20.43 -  Fax : 02.32.90.20.69